segunda-feira, 26 de dezembro de 2016

Estudo Ubifrance/Kantar Public - O sector exportador francês: vantagens competitivas e obstáculos ao seu desenvolvimento

A Business France (congénere francesa da AICEP), realizou recentemente, em conjunto com a empresa de consultoria Kantar Public, um estudo de diagnóstico das empresas exportadoras francesas, junto de 352 quadros dirigentes de empresas e de 31 analistas e jornalistas . Entre as diversas conclusões a que chegaram, chamamos a atenção para as seguintes:
 
- "Pour 90% des entreprises interrogées, l’export est un enjeu décisif de leur stratégie. Cette approche se retrouve logiquement dans leur chiffre d’affaires".
 
- "Les avis sont plus partagés sur les atouts et les freins perçus par les entreprises qui exportent depuis la France. 50% d’entre-elles estiment qu’il est facile de se déployer à l’international depuis l’Hexagone tandis que l’autre moitié considère que l’exercice pourrait être facilité. Au chapitre des atouts, la France dispose d’avantages compétitifs majeurs : la qualité des services et produits « made in France » (95% des entreprises interrogées), les infrastructures (85%), la chaîne logistique(85%) ou encore la réputation de la France (83%) sont plébiscitées. Au-delà de ces qualités structurelles, 2/3 des entreprises soulignent l’importance de l’accompagnement aux entreprises
souhaitant exporter".

- "Le positionnement géographique de la France et les liens quelle a su tisser avec les marchés extérieurs, en font un hub dexportation majeur. Dabord vers lEurope, son marché naturel (60%)des exportations françaises sont à destination de lUnion Européenne), pour 88% des entreprises interrogées mais également vers l´Afrique pour plus de 8 entreprises sur 10 (81%). Mais ces atouts sont nuancés par des difficultés persistantes auxquelles sont confrontées les entreprises. En premier lieu et sans surprise, ce sont les coûts qui sont pointés du doigt par les entreprises, que ce soit dans la production (67%), les transports (51%) ou les frais de douanes à l´entrée des marchés étrangers (50%). Plus étonnant, les entreprises estiment à 55% que la France manque d’ouverture vers l’international.Cette perception se situe au niveau culturel. Les Français sont perçus comme ne pratiquant pas suffisamment les langues étrangères et dotés d’un état d’esprit trop peu ouvert vers l’extérieur".

- "Interrogées sur leurs besoins pour réussir à lexport, les 2/3 des entreprises (63%) expriment le souhait dêtre accompagnées dans leurs démarches. Mais avant cet appui de terrain, elles souhaitent bénéficier dune bonne connaissance des marchés visés (98%), dinformations sur la réglementation locale (91%), de bénéficier daides financières (85%) ou de connaître leur potentiel export (84%). Ces besoins sont couverts par le dispositif dappui aux entreprises exportatrices, que ce soit par Business France ou ses partenaires. Mais les dispositifs daides, de même que les organismes qui les gèrent bénéficient dune notoriété encore trop relative".
 
Mais dados sobre este interessante estudo podem ser obtidos aqui.